Passer au contenu principal
Politique de protection des renseignements personnels

Ce site utilise des témoins de navigation afin de vous offrir une expérience optimale.

En savoir plus
A A A

Où souhaitez-vous
partager cette page?

10 juillet 2024Nouvelles

Un poste à pourvoir suivant le départ à la retraite de Suzanne Arpin

Suzanne Arpin au Nunavik.
La vice-présidente, responsable du mandat jeunesse, Suzanne Arpin, quittera la Commission des droits à la fin de l’été.

Membre du Barreau depuis 1984 et l’un des piliers de la Commission depuis cinq ans, l’avocate a annoncé sa décision de prendre sa retraite à l’issue de son mandat.

Pour lui succéder, la secrétaire générale associée aux emplois supérieurs au ministère du Conseil exécutif, en collaboration avec la Commission, invite les personnes aptes à être nommées au poste à soumettre leur candidature d’ici le 8 août.

Au cours de sa carrière, Suzanne Arpin a travaillé pendant près de 25 ans au Centre jeunesse des Laurentides, à titre d’avocate et de chef de service du contentieux. Elle a également été coordonnatrice des services juridiques pour le DPJ-DP des Terres-cries-de-la-Baie-James, où elle a mis sur pied le service du contentieux cri de la Baie-James.

Suzanne Arpin a également œuvré comme procureure en chef et porte-parole de la Commission Viens sur les relations entre les Autochtones et certains services publics.

Sur les photos : Suzanne Arpin en compagnie de différentes collaboratrices et collègues :  Myrlande Pierre, vice-présidente du mandat Charte; Marjolaine Tshernish directrice générale de l'Institut Tshakapesh; Nadine Vollant, membre de la Commission; Joséphine Bacon, poète innue. 

Récemment, son leadership et son approche collaborative ont été déterminants pour l’élaboration et la mise en place des orientations jeunesse de la Commission et du bilan des recommandations portant sur les services de protection de la jeunesse au Nunavik, publié en mai.

Son départ à la retraite ne signe toutefois pas la fin de son engagement en faveur des droits fondamentaux, ceux des jeunes en particulier. Elle préside ainsi au jury du Prix Droits et Libertés 2024 dont le thème est « Devenir adulte : Modifier des trajectoires, nourrir l’espoir ».

Toute l’équipe de la Commission se joint à la Présidence pour saluer le travail de cette femme de cœur et de terrain et pour lui souhaiter une très bonne retraite.

Une alliée des peuples autochtones

Lors de la publication de la Charte en six langues autochtones, Suzanne Arpin a rencontré la poète innue Joséphine Bacon à qui elle a demandé de lui expliquer l’origine d’un poème qui l’a beaucoup marquée. (Durée : 1 min 30s).