A A A

Où souhaitez-vous
partager cette page?

Refermer

COVID-19

Pour plus d’information sur vos droits et ceux de vos enfants dans le contexte actuel, consultez les foires aux questions et ressources de la page Vos droits et la COVID-19. Notez que tous nos services continuent d’être offerts en ligne ou par téléphone, même si tous les membres du personnel sont en télétravail.

Vos droits et la COVID-19
Recherche rapide
    16 décembre 2021Communiqués

    Le Prix Droits et Libertés 2021 est remis aux travailleuses et travailleurs de la santé

    La pandémie a mis en lumière le courage et les efforts essentiels des 300 000 travailleuses et travailleurs de la santé honorés hier soir par le Prix Droits et Libertés pour leur engagement à sauvegarder notre droit à la vie, à la santé et à la dignité.

    Montréal, 16 décembre 2021 - La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) a rendu hommage aux plus de 300 000 travailleuses et travailleurs de la santé du Québec hier, en leur décernant le Prix Droits et Libertés 2021. La pandémie a mis en lumière leur courage, leur engagement et leurs efforts essentiels pour sauvegarder notre droit à la vie, à la santé et à la dignité.

    Ce Prix Droits et Libertés étant un hommage collectif, il n'y a pas eu d'appel à candidatures pour récompenser une personne, une initiative ou un organisme. À la place, la Commission a choisi de produire cinq capsules vidéo qui viennent souligner l’engagement des milliers de travailleuses et travailleurs à travers le Québec et mettre un visage singulier sur leurs expériences plurielles. Ces vidéos peuvent être visionnées sur la chaîne YouTube de la Commission : https://bit.ly/VIDEO_PDL2021

    Pour s’assurer que le trophée demeure dans un endroit qui symbolise la prise en charge dans le contexte pandémique, la Commission a remis le trophée à l’Hôpital général juif de Montréal, qui est l’établissement qui a traité les tout premiers patients atteints de la COVID-19 au Québec.

    La cérémonie a été un moment de célébration mais aussi de recueillement collectif alors que l’urgence sanitaire s’amplifie. Elle a notamment été ponctuée par les interventions des travailleuses et travailleurs de la santé et de la Commissaire à la santé et au bien-être et par la prestation musicale de l’interprète féminine de l’année Roxane Bruneau et son guitariste Mathieu Bisset.

    Citations

    « Le dévouement et l’engagement des travailleuses et des travailleurs de la santé ont imposé le thème de la soirée : Au-delà des soins, la dignité! Malgré les risques pour eux et pour leur famille, malgré les conditions difficiles, malgré la peur d’un virus dont on connaissait peu de choses, les travailleuses et les travailleurs de la santé sont demeurés engagés envers leurs patients et ils ont concrétisé le droit à la santé, le droit à la vie et le droit à la dignité. »
    Philippe-André Tessier, Président de la CDPDJ

    « Avec les mesures de santé publique mises en place pour protéger la population, des milliers de personnes se sont retrouvées totalement isolées, des milliers d’autres n’ont pas pu se rendre au chevet de leurs proches hospitalisés. Du jour au lendemain, le personnel soignant est devenu proche-aidant, confident, membre de la famille. Au-delà des soins, les travailleuses et travailleurs de la santé se sont engagées pour notre dignité et notre humanité. »
    Suzanne Arpin, Vice-présidente de la CDPDJ, responsable du mandat jeunesse

    « La crise sanitaire mondiale est venue nous rappeler l’importance de l’accès aux soins de santé et le rôle crucial des personnes qui offrent ces services et qui prennent soin de nous. Et encore plus, le rôle des personnes de l’ombre, celles qui travaillent jour et nuit, pour qu’on puisse jouir du meilleur état de santé possible. On parle notamment des préposé.es aux bénéficiaires, des infirmières et infirmiers et des auxiliaires aux services de santé et sociaux. Il s’agit de métiers à revaloriser. »
    Myrlande Pierre, Vice-présidente de la CDPDJ, responsable du mandat Charte

    « J’espère sincèrement que la tragédie vécue sera un catalyseur pour transformer notre système de santé et de services sociaux afin que son personnel puisse travailler et ses patients être soignés dans la dignité. Nous le devons à la mémoire de personnes décédées, de leurs familles endeuillées, et de tous les travailleurs et travailleuses de la santé qui sont nos héros au quotidien. À vous tous qui prenez soin de nous avec compassion, mille mercis. Je vous souhaite également bon courage avec la nouvelle situation qui nous préoccupe et je vous remercie d’être là pour nous. »
    Joanne Castonguay, Commissaire à la santé et au bien-être

    « Je tiens à vous remercier du fond du cœur d’avoir pris la décision de faire de l’Hôpital général juif le gardien de ce prix qui appartient à tous les travailleurs et travailleuses du réseau de la santé en reconnaissance de leurs efforts pendant la pandémie de la COVID-19. Malgré les difficultés importantes que les travailleurs de la santé ont dû surmonter alors qu’ils luttaient contre le virus, ils continuent de reconnaitre que chaque usager à qui ils prodiguent des soins est une personne qui mérite d’être traitée avec dignité, respect et une touche humaine et compatissante. Cette approche est conforme aux valeurs qui distinguent l'Hôpital général juif depuis plus de 88 ans. »
    Gary Stoopler, Directeur du programme de Soutien à l'autonomie des personnes âgées au CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal

    À propos du Prix Droits et Libertés

    La Commission décerne annuellement le Prix Droits et Libertés depuis 1988. Le Prix vise à souligner le travail exceptionnel de personnes et d'organismes dont les réalisations contribuent à la défense et à la promotion des droits de la personne et des droits de la jeunesse au Québec. Pour en savoir plus, consultez : http://www.cdpdj.qc.ca/pdl

    La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse assure le respect et la promotion des principes énoncés dans la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. Elle assure aussi la protection de l’intérêt de l’enfant, ainsi que le respect et la promotion des droits qui lui sont reconnus par la Loi sur la protection de la jeunesse. Elle veille également à l’application de la Loi sur l’accès à l’égalité en emploi dans des organismes publics.

    – 30 –


    Source :
    Dalia Alachi
    Tel : 514 475 4571
    dalia.alachi@cdpdj.qc.ca

    Suivez-nous sur : Facebook | Twitter | Youtube | LinkedIn | Instagram